Comparaison de méthodes de saponification

  • Toutes les personnes intéressées au sujet de saponification de savon solide savent qu’il existe plusieurs méthodes de saponification :

  • Saponification à Froid

La saponification est une opération de transformation des huiles en savon (chimiquement le savon est un sel). C’est vrai, en ajoutant de l’agent tampon hydroxyde de sodium aux huiles, en mélangeant, les huile se transforment en pate liquide que l’on appel la trace. En laissant cette pate reposer pendant une nuit, la pâte durcie er devient savon ! Mais ce savon malheureusement n’est pas parfait. (Nous allons en parler plus loin)

C’est une opération est très simple et au porté de tout le monde même le moins expérimenté.

  • Saponification à mi-chaud.

C’est une opération qui ressemble beaucoup à la méthode précédente avec une différence très importante : le savon ainsi obtenu est homogène de très bonne qualité. L’ensemble d’huiles et hydroxyde de sodium est chauffé à 80C° maximum. Cette méthode est pratiquée par des personnes expérimentées car le mélange passe par plusieurs états avant qu’il soit prêt à être coulé dans des moules appropriés.

  • Saponification à Chaud :

Avec cette méthode le savon d’Alep et celui de Marseille sont fabriqués.

Cette méthode il lui faudrait un savoir-faire très important car la pâte (huiles + hydroxyde de sodium) peut avoir des états de transformation imprévu en fonction des huiles utilisées dans l’opération de saponification. Par exemple l’huile d’olive pourrait se transformer en fonction de son origine et la variété des oliviers.

Dans cette méthode les huiles ne sont jamais chauffées directement. Le maître savonnier s’arrange pour garder la masse (eau de sodium) en dessous de la pâte de savon. Par conséquence, la pâte de savon n’est jamais chauffée à plus de 100C° contrairement à ce que nous relevons sur le net où la pâte de savon est chauffée à 200 C° pendant une semaine ce qui détruit les vertus d’huiles.

Cette méthode de fabrication est la meilleure de saponification car le savon issu de cette méthode est parfaitement homogène au niveau de la coupe, très lisse et très agréable à utiliser.

La première méthode évoquée (saponification à froid) est une méthode anciennement était utilisée pour fabriquer de savon de 2eme choix (pour laver le linge). Si cette méthode est la meilleures parmi les autres méthodes, les véritables maîtres savonniers auraient changé leur méthode de saponification et opter pour la méthode à froid compte tenu de la simplicité et la rapidité. Or la réalité est autrement. Le savon ainsi obtenu par la méthode à froid souffre de plusieurs inconvénients :

  1. L’Homogénéité n’est absolument pas assurée : cela vaut dire que le mélange huile et soude n’est pas parfait et le savon résultant pourrait avoir des zones avec des concentration diverses en soude ce qui qui pourrait provoquer des lésions sur la peau qui utilise ce genre de savon.
  2. Le séchage de ce savon n’excédant pas 6 semaines l’utilisation de ce savon ne dure pas longtemps et devient une pâte molle après quelques utilisations.
  3. Les huiles qui rentrent dans la formulation de ce savon ne gardent absolument pas leurs propriétés après saponification. Contrairement aux allégations relevées sur le net que le savon à froid est excellent savon compte tenu que les huiles utilisées sont de très bonnes qualités. Ce son des fausses idées malheureusement car les huiles après transformation en savon se caractérisent par quatre facteurs :
  4. La dureté du savon,
  5. Le pouvoir moussant
  6. La stabilité de la mousse et
  7. L’hydratation.
  8. L’opération de saponification pourrait chauffer le mélange jusqu’à 70C° (donc ce n’est absolument pas à froid.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*